Archive For The “Valéry Hérault” Category

Autoportrait

 

FLAMME DE NOS RÊVES..

Fine telle une anguille,
L’amante nous échappe
Tant la Belle brille
Par son talent qui nous happe

Danseuse du beau trait,
Ses courbes nous effeuillent
Donnent à l’oeil de L’attrait
À nos sens de l’accueil

Ses dessins nous enflamment
Et très loin nous emportent
Attisant tous les charmes
Et enlaçant nos portes

Son jardin est secret
Et peu sont invités
À toucher les traits
De son visage éclairé

Stichomythie (CT-VH)

CT :

Ô toi tu déchires, mon Cœur !
Quel bonheur !
Mais si tu déchires mon cœur,
Quel malheur !
Non mais zut !!!
Voici qu’il déchire ma jupe !!!

VH :

Tu m’a arraché le corps
Je me devais te répondre
Dans un tumultueux corps à corps
Dans un hôtel au coeur de Londres

Tes cuisses n’ont pu résister
À mes assauts répétés
Jetée je t’ai saoulée de coups
Trous déchirés pauvres dessous

CT :

Je sais, je sais, je sais
Tes assauts répétés
Assaillants m’ont saillie
Mais ma culotte pas salie

Puisque je n’en portais pas
Sauvage tu n’as rien vu
Quand tu m’as sauté dessus
Ma jupe elle s’en déchira

Dans un écart fatal
Prise au piège de ton ardeur
Entre mes cuisses sans doux leurres
Sans même enlever ton futal

VH :

Avoue ce déchirement
Tout ton corps l’a quémandé
Quand bouche bée tes mots hurlants
M’ont supplié de recommencer

Mais hélas je n’ai pu
J’étais complèt’ment déchiré
Mon corps avait trop bu
Et mon ivresse m’avait quitté

ACCRO J’AI LES CROCS . . . . “SAINT CROC” . . . .(CT-VH)

 

Du haut duo d’écrit
Entre frangins décrits
Cendryne et Valéry

J’ai les crocs
De ta peau
Le désir ardant
De ton parfum
Est empreint
Dans mon inconscient

J’ai les crocs
De ta peau
De toi j’ai faim
Et mon sein
Brûle de prier
Qu’il soit rassasié

Suis accro
À ta peau
Laisse-moi goûter
À ta volupté
Et te manger
De baisers

Suis accro
À ta peau
Abandonne-moi
La chair de ton cou
Sans un tabou
Livre-toi

Accro l’Adam de toi,
Ma chère et tendre ?!
Ça va de soi,
À tes désirs me pendre

Tes morsures
Pour ma peau
Sont plaies ires
Me.. sang sûrs
Sans repos
Me font Jouïr

Et sauvagement
Comme un loup
Te prendre
Mon corps brûlant
À bout
Veut..Sans se rendre

Boire ta chair
Et vider tous tes sens
Sera ma chère
Ma nuit d’appétence

Odieux pénissez-moi ! (VH)

Odieux Pénissez moi
Car d’amours j’ai péché
J’ai croqué avec émoi
Aux fruits asséchés

De toutes les pommes
J’ai avalé les queues
Et rendus les hommes
Trop tendus trop fiévreux

Des vieux en chênes nés
J’ai bouffé les glands
La bouche rouge affamée
J’ai lèché, sanglant…

Odieux, Pénissez moi
Car d’amants j’ai usé
Les petits à la noix
Les ardents au coucher

Comme crème
Je mérite d’être fouettée
Car j’aime
Sous vos doigts gantés d’être dressée

Je veux être de vos désirs
Le feu jouet
De tous vos caprices
L’unique objet…

Valéry Hérault

Que l’âme mente (Valéry Hérault)

Que l’âme mente
Et ressuscite la religieuse
La douce aimante
Au lit si licencieuse

Au pieu
Plus de sujets tabous
Haut pieux
N’en viennent jamais à bout

Sur elle
Veille le petit Jésus
Quand sensuelle
Satan la met à nu

Ça tend dans tous les sens
Quand elle s’offre à Dieu
Aux saints avec violence
Aux plus durs des odieux

Que l’âme mente
Et queue vive la religieuse
Celle qui nous hantent
Les nuits les plus fiévreuses

Et qu’elle exhausse
Toutes nos chaudes prières
Nous qui sommes toute chose
Devant cette chère

Valéry Hérault

Go Top

Avertissement - Art érotique

je confirme avoir + de 18 ans